Les dangers d’une montante en paris sportifs

Le risque numéro 1 d’une montante en paris sportif est la perte de 100 % des gains.

Selon plusieurs sources, on estime le nombre de personnes gagnants de l’argent avec les paris sportifs à seulement 2%.

Cela implique une gestion de bankroll réfléchie, fiable et performante sur le long terme.

La montante peut vous faire gagner gros, mais vous pouvez perdre tous vos bénéfices en un instant.

Il y a une part d’incertitude dans les paris sportifs à prendre en compte : qui n’a jamais perdu un ticket avec une cote de 1.20 qui n’est pas passée ?

Qu’est-ce qu’une montante en pari ?

Une montante en paris sportif consiste à miser l’intégralité des gains du ticket précédent.

Par exemple, je mise 10 € sur une cote à 1.5 : si je gagne, je rejoue l’intégralité de mon ticket sur un 2nd match soit 15 € etc…

Montante ou martingale ?

Il y a plusieurs différences entre une montante et une martingale :

  • La montante est un système basé sur les tickets gagnants où je rejoue 100% de mes gains
  • La martingale est un système basé sur les tickets perdants jusqu’au ticket gagnant : si je perds un pari, je rejoue un deuxième pari avec une mise plus importante.

Le capital joué à chaque palier n’est pas le même :

  • Montante : 100% des gains sont misés sur le ticket suivant
  • Martingale : si un ticket est perdant, la mise du ticket suivant va être revue à la hausse (x2 par exemple)

Les montantes sont-elles bannies par les bookmakers ?

Non, la montante n’est pas bannie par les bookmakers. C’est un système où le parieur peut perdre tous ces gains, au profit du bookmaker. Donc à ce niveau-là, la méthode est bénéfique pour le bookmaker. C’est au parieur de gérer ses émotions et maitriser ses risques dans une montante.

La martingale ou montante est-ce légale ?

Dans les paris sportifs, ces systèmes sont faisables contrairement à la roulette au casino où cela est formellement interdit

Le rôle de l’Arjel

L’ARJEL est une autorité administrative indépendante (AAI) créée par la loi relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne n° 2010-476 du 12 mai 2010.

Dans un contexte politique et juridique européen en pleine réflexion sur les politiques des jeux et paris en ligne, avec une forte hétérogénéité des législations nationales, la France a fait le choix d’une politique de jeux inédite en Europe avec la mise en place d’un dispositif législatif qui tend à assurer :

  • la protection des consommateurs et populations vulnérables
  • la sécurité et la sincérité des opérations de jeux grâce à l’encadrement des paris et par la reconnaissance d’un droit d’exploitation profitant aux organisateurs d’événements sportifs
  • les équilibres économiques en luttant contre la fraude (les sites illégaux notamment) et le blanchiment d’argent
  • la fiscalité : prélèvement sur les mises redistribué, en partie, aux filières hippiques et sportives

Le marché des jeux en ligne ouvert à la concurrence concerne trois secteurs distincts :

  1. les paris hippiques ;
  2. les paris sportifs ;
  3. les jeux de poker

L’ARJEL est le pilier d’une régulation qualitative qui vise à servir les objectifs de l’Etat en matière de politique des jeux.

LES MISSIONS DE L’ARJEL

Des gains plafonnés par les opérateurs

Avec un exemple extrême d’un pari combiné de 300€ sur une cote à 5000, vous pourriez théoriquement empocher 300 x 5000 = 1 500 000 € !

Sauf que les limitent de gains sont là pour éviter que de tels évenement se produisent par pari.

En 2020, voici les limites des principaux bookmakers pour un pari, du plus généreux au plus restrictif :

  • Betstars 1 000 000 €
  • Bwin 250 000 €
  • Betclic 200 000 €
  • Winamax 200 000 €
  • Parionsweb 150 000 €
  • Logo Pmu 100 000 €
  • Logo Unibet 100 000 €
  • Logo Netbet sport 20 000 €
  • Logo Zebet 15 000 €
  • Logo FrancePari 10 000 €

Vous pouvez retrouver en général ces données dans le règlement des paris disponible sur chacun des sites, mais il est interessant de constater la forte disparité entre chacun des bookmakers.

Pas d’inquiétude de notre côté car notre stratégie en investissement va orienter nos placements sur des paris avec des côtes autour de 4, ce qui laisse entendre que vous pouvez miser jusqu’à 50 000€ par pari sur Betclic par exemple.

Des opérateurs encadrés par l’ARJEL

La législation française impose aux opérateurs que pour 100 € misés sur leur site, ce dernier ne doit reverser que 85 € maximum aux joueurs gagnants, car les 15 € restants sont à distribuer entre les prélèvements de l’Etat et la commission du bookmaker.

C’est une des raisons pour laquelle les cotes sur les sites ARJEL sont en moyenne plus faibles que sur les sites étrangers ce qui rabote encore votre bénéfice potentiel.

La limite de mise pour une montante ?

Sachant que le risque de tout perdre est élevé pour une montante, il est préférable de commencer par une petite mise (10 € par exemple). Vous pouvez vous fixer un seuil pour ne pas dépasser un montant à miser par exemple 1000 €. La notion de seuil est primordiale pour exécuter la méthode sans se laisser emporter par les émotions.

Mise maximum aux paris sportifs

Cela dépend des bookmakers et du profil du parieur.

Limite de gains paris sportifs

On se demande souvent comment faire sauter les limites de gains que mettent les bookmakers sur vos paris sportifs. Cela va rapidement vous concerner une fois une longue série de martingales réussies et avec une bankroll qui ne fera qu’augmenter.

Les bookmakers veulent empêcher les bons parieurs de les ruiner en jouant beaucoup et en gagnant donc beaucoup aussi, ainsi je vais vous donner quelques astuces simples pour éviter ces limites et comprendre la raison de leur existence.

Quand vous aurez misé quelques centaines, voire quelques milliers d’euros, vous allez sûrement être limité au niveau de vos gains. Voici deux possibilités pour éviter de vous retrouver limité.

1. Conserver votre bankroll le plus longtemps possible

Si l’argent est sur votre compte en banque, celui-ci est perdu pour le bookmaker, alors que le conserver sur votre compte de parieur, et cela laisse entrevoir la possibilité de le perdre.

2. Ajouter un combiné

Le bookmaker estime que votre probabilité de perdre en combiné est plus élevée ainsi il va revoir la limite de gain en conséquence et vous permettra de placer votre pari. Rien ne vous empêche de sélectionner un pari avec une très forte probabilité (côte <1,15) et d’ajouter notre sélection.

Cela va évidemment augmenter votre risque de perdre, mais à vous de trouver la bonne cote qui vous permettra de gagner votre combiné.

Il faut être honnête, les limites dans les paris sportifs ne sont pas là pour protéger les parieurs de l’addiction mais bien pour protéger les bookmakers contre la faillite en évitant que les bons parieurs ne leur retirent trop d’argent.

Faut-il une bankroll mini pour une montante ?

Vous pouvez commencer avec la bankroll de votre choix, tout dépend de vos ambitions. Vous pouvez commencer avec 10 € en ayant pour but d’atteindre 100 € ce qui reviendrait à trouver une cote globale de 10 répartie sur plusieurs matchs

Tout pour réussir une montante de paris sportif

  1. Toujours répartir le risque en misant à chaque fois entre 1 et 10% de votre bankroll maximum.
    Cette conduite est à suivre de façon permanente, sauf lorsque vous bénéficiez de certains bonus à l’inscription. Ne jouer pas avec les émotions donc exit votre équipe favorite ou votre club détesté dans vos sélections : Cela vous enlève votre atout principal, votre objectivité.
  2. Limitez les paris combinés : Les bookmakers savent que lorsque placez régulièrement des paris combinés vos chances d’être bénéficiaire sur le long terme sont faibles. Dans notre cas, ceux-ci sont à se positionner pour augmenter votre côte total autour de 4 (mais ne vous laissez pas tenter par un pari supplémentaire avec une côte à 1,15 qui pourrait vous faire perdre votre martingale.
  3. Évitez les paris en direct : Placer une mise sur un match en cours implique un temps d’analyse trop réduit, avec une part de risque et d’émotions qui rentrent en jeux trop importantes. Cela vous amène à prendre la mauvaise décision. Rappelez-vous que les opérateurs proposent des cotes toujours plus faibles en direct qu’en pré-match. Sur le long terme, les paris en live ne sont donc pas rentables.
  4. S’inscrire sur plusieurs sites de pari : Ainsi, vous pourrez comparer les côtes proposés de nos matchs afin d’optimiser vos placements en ajoutant à cela toutes les offres de bienvenue.
  5. Ne jouez pas que sur le 1N2, d’autres types de pari à 2 issues possibles seulement (contre 3 pour le 1N2) peuvent s’avérer plus judicieux. On peut citer par exemple le nombre de buts marqués ou la double chance qui sont nos « pêchés » mignons pour augmenter nos côtes.

Quels sports pour une montante ?


La montante peut être réalisée sur l’ensemble des paris proposés sur vos plateformes de jeux (tennis, football, rugby, ping-pong, billard,…), il suffit d’appliquer scrupuleusement votre stratégie et surtout ne pas se laisser envahir par vos émotions. Plus facile à dire qu’à faire…

C’est la raison pour laquelle nous souhaitons vous aider sur notre site www.martin-gale.io

Exemple de montante en pari sportif

Tableau d’une montante à 7 niveaux pour des côtes à 3 soit un match nul au foot :

Mise cumulée Mise Côte Gain Gain net % rentabilité
montante n° 1 4€ 4€ 3 12€ 8€ 200%
montante n° 2 10€ 6€ 3 18€ 8€ 80%
montante n° 3 20€ 10€ 3 30€ 10€ 50%
montante n° 4 35€ 15€ 3 45€ 10€ 29%
montante n° 5 57,5€ 22,5€ 3 67,5€ 10€ 17%
montante n° 6 92,5€ 35€ 3 105€ 12,5€ 14%
montante n° 7 142,5€ 50€ 3 150€ 7,5€ 5%